Publié dans Dans leur bibliothèque

Dans leur bibliothèque #5

Cela fait hyper longtemps (la honte !) que je n’ai pas publié d’article sous cette catégorie pourtant on ne s’est pas arrêté de lire et on n’a pas non plus lu que des livres sans intérêt. Bien au contraire, il y a des merveilles à découvrir dans les livres pour enfant et je le constate tous les mois. Mais voilà, le temps qui passe, mes propres lectures (et le blog qui va avec) et toutes ces excuses bien pourries qui font que je n’ai rien présenté depuis …. trop longtemps.

Souvent les livres pour enfants savent aussi toucher les parents d’ailleurs, par les thèmes évoqués. Et c’est pour ça que je voulais vous présenter aujourd’hui deux livres qui ont en commun le thème du désir d’enfant, de l’adoption et de l’image de la famille. Le premier, c’est ma Grande Ourse qui l’a emprunté à la bibliothèque et le second c’est Miliette qui l’a découvert quelques jours après.

C’est donc l’histoire d’une maman chèvre Bêlla, qui n’a pas d’enfant alors qu’elle aimerait tant en avoir un. Elle va adopter un petit tigre car, peu importe sa différence, elle veut être une maman. Ce petit tigre va grandir et être accusé, à cause de sa différence, d’être celui qui est responsable de la disparition de petits chevreaux. Bêlla est convaincue que ce n’est pas lui qui mange les chevreaux et continuera à défendre son fils. Face à la pression de la communauté, elle part alors vivre seule dans la forêt avec son fils. C’est là que celui-ci découvrira le tigre qui mange les chevreaux, délivrera tous les petits prisonniers et reviendra en héros dans le village. Un beau livre sur les préjugés liés à la différence !

Le second livre est très sobre et pourtant les images disent tout.

Un autre livre qui dit bien à quel point, peut importe d’où vient notre famille, ce n’est pas ce qui compte. Ces deux livres sont très émouvants pour les mamans que nous sommes et justement par le parcours qui nous a amené là et je crois que c’est précieux d’avoir des livres comme ceux-ci qui amènent un bon support pour évoquer ces sujets avec nos enfants.

Publicités
Publié dans DIY, Elles

Le mercredi des petits #8

Bonjour à toutes ! Comme je vous le disais la semaine dernière, on se lance en ce moment dans quelques activités à thème pour Pâques. C’est lors d’une matinée enfant malade avec une petite finalement en pleine forme (mais momentanément) que nous avons réalisé cette guirlande d’œufs.

Le matériel :

  • des œufs en papier à colorier
  • des crayons
  • une ficelle

J’ai utilisé un gabarit d’œufs à colorier trouvé sur Pinterest. Vous pouvez suivre le lien ou en rechercher vous mêmes, ce n’est pas les modèles qui manquent. Je les ai imprimés et découpés et ai laissé le soin à la Grande Ourse de les colorier.

Bon en fait je me suis retrouvée embauchée pour le coloriage…

Ensuite, j’ai fait des trous avec une perforatrice dans chaque œuf et la Grande Ourse a passé une ficelle dedans en notant bien que « maman c’est comme des perles en fait ». J’ai scotché chaque œuf au dos à un endroit de la ficelle pour pas qu’ils se retrouvent tous les uns sur les autres lorsqu’on accrocherait la guirlande au mur.

Et voilà le résultat !

On débriefe.

Est-ce que cette activité a plu ? Le coloriage des 9 oeufs pour constituer la guirlande l’a vite lassée, je suis donc venue à son secours. Mais on aurait très bien pu le faire en plusieurs jours.

Est-ce que c’est adapté à son âge ? Il y a juste eu du coloriage et les oeufs à enfiler sur le fil alors on ne peut pas faire plus simple.

Est-ce que c’est long à réaliser ? Non, tout dépend combien d’œufs vous voulez faire.

La variante : pour des enfants plus petits vous pouvez proposer des formes d’oeufs dans des papiers de couleur et leur faire coller des gomettes pour les décorer. On peut aussi les peindre. On peut faire une guirlande avec toutes les formes que vous voulez bref les possibilités sont nombreuses.

Publié dans DIY, Elles

Le mercredi des petits #7

Cette semaine, je vous présente un Mercredi Des Petits sponsorisé par … son éminence le Barbu ! Si, si, je vous assure, l’activité ci-dessous est entièrement pensée, organisée et coachée par le papa des Oursonnes. Et c’est pas moi qui aurai su en réaliser la préparation avec mes grosses pattes d’ourse.

Je n’ai pas beaucoup de photos à vous montrer d’ailleurs parce que justement, comme c’est lui qui l’a préparée, je n’en savais rien et n’ai pas pu prendre de photo à chaque étape. Ceci dit, le principe est hyper simple.

Le matériel :

  • des œufs
  • des piques en bois
  • de la peinture
  • un pinceau

Vous avez forcément déjà réalisé cela enfant : peindre sur un œuf, non ? Ici, le Barbu avait donc la veille au soir, fait une omelette en prenant soin de vider l’œuf à travers un tout petit trou percé avec un couteau au sommet de la coquille. Je m’amuserai pas à faire ça, je ne suis pas douée du tout !!

Et le lendemain matin, la Grande Ourse a eu le plaisir de pouvoir peindre les coquilles. Avec les moyens du bord, peinture à l’eau mais ça marche très bien. Les œufs étaient fixés sur une pique en bois plantée dans une plaque de polystyrène (merci les emballages des meubles achetés récemment). L’activité s’est poursuivie en peinture sur la plaque de polystyrène.

Tout simple !

Oui j’ai caché le bas du dessin, aka la signature de la petite Artiste

 

On débriefe.

Est-ce que cette activité a plu ? Oui beaucoup.

Est-ce que c’est adapté à son âge ? C’est de la peinture, THE activité qu’elle est tout le temps en train de demander à faire alors évidemment oui c’est de son âge.

Est-ce que c’est long à réaliser ? La peinture des 2 œufs en soit a été hyper rapide, largement plus que la préparation des œufs. Mais c’est une activité qui coûte vraiment rien à organiser donc c’est plutôt sympa !

 

La semaine prochaine, on continue dans la thématique de Pâques avec la réalisation d’une guirlande d’œufs, là encore une activité hyper simple vous le verrez.

Publié dans DIY, Elles

Le mercredi des petits #6

Ça fait un petit moment déjà que je voulais vous parler des kits de loisirs créatifs pour les petits. Car autant les enfants adorent qu’on leur propose des activités bricolage autant il faut le reconnaître on n’a pas toujours les idées, le matériel, l’envie pour préparer quelque chose. Et c’est donc là qu’il est bien pratique de pouvoir ouvrir une boîte déjà toute pensée avec le matériel nécessaire. On en a testé quelques unes ces derniers mois donc je vous les présente avec nos avis.

  • Tableaux faciles en feutrine, Créalign

Destiné aux plus de 3 ans, sur des planches cartonnées représentant des animaux il faut coller de grosses gommettes épaisses en feutrine. C’est très simple, les gommettes collent vraiment bien et il y en a largement assez pour réaliser les 6 tableaux proposés. Un petit chevalet est aussi présent dans la boite pour disposer le tableau une fois réalisé.

Activité testée et approuvée par la GrandeOurse.

  • Tableaux de pompons, Djeco

Destiné aux 3-6 ans, ce kit permet de réaliser des tableaux sur lesquels il faut coller des pompons d’une taille et couleur précise à un endroit dédié. C’est un peu plus élaboré car cela demande à l’enfant de suivre des consignes plus précises, respecter la couleur et l’emplacement prévu pour chaque pompon. Gros bémol, le tube de colle basique qui est prévu ne permet absolument pas de coller des pompons (un truc doux pas très adhérent…). J’ai mis des morceaux de double face sur les zones de collage car sinon on n’aurait rien pu coller. Pour le prix du kit c’est plutôt dommage qu’il ne soit pas testé ! Il faudrait je pense soit de la colle liquide (mais plus dangereux pour les enfants) soit des zones autocollantes.

Vu que je n’ai pas pris le temps de prévoir les zones double face sur le dernier tableau, la boîte est pas encore terminée alors qu’on l’a achetée il y a plusieurs mois.

Activité appréciée par la GrandeOurse, moins par la MamanOurse qui a trouvé cela galère de devoir tout faire avec l’enfant.

  • Cahier peinture magique, éditions Usborne

A plus petit prix (7€ environ), cette activité de peinture peut être proposée très tôt. Il s’agit d’un cahier avec différentes pages à peindre. On prend un pinceau (parfois fourni), de l’eau, on mouille et la couleur apparaît et reste en séchant.

Alors les couleurs ne sont pas si harmonieuses que ça mais j’ai beaucoup aimé cette activité toute simple, on avait le cahier de Noël mais il existe aussi plein d’autres modèles et il y en a pour plusieurs heures d’amusement.

Si vous voulez voir plus en détail comment cela fonctionne, j’avais filmé et mis la vidéo sur mon profil Twitter.

Activité hautement recommandée par la GrandeOurse et sa maman, idéal pour occuper l’enfant tranquillement.

Pour finir, je voulais partager avec vous une petite astuce pour avoir toujours à la maison quelques petites activités à proposer aux enfants et sans y laisser la moitié de votre salaire du mois : les ventes privées. Il y en a régulièrement qui permettent d’acheter à moindre prix des livres, crayons, gommettes, cahiers de coloriages et kits créatifs. Quand j’en vois passer une j’achète pour les mois à venir. J’évite désormais d’acheter l’activité au cas par cas en magasin car oui, les prix sont assez dissuasifs.

Je viens également d’abonner la Grande Ourse a une box d’activités, je prévois d’en tester quelques unes et de vous en reparler ensuite.

 

Publié dans DIY

L’ours indien

Hier, à l’occasion de mardi gras, j’ai sorti ma cape de Mère Parfaite des Jours Impairs (faut pas trop pousser dans la perfection) et, aidée de mon cher ami Pinterest, j’ai confectionné les premiers déguisements de ma jeune vie d’Ourse.

En bonne flemmarde en fait, je n’ai même pas cherché THE idée et me suis contentée de recycler la belle idée que m’avait passé une copine l’an dernier. De toute façon je ne peux pas dire que j’ai l’embarras du choix de quoi réaliser car je ne couds pas ! Ben oui ça restreint direct les possibilités. Mais je vais vous montrer qu’on peut réaliser un déguisement en bricolage, à bas prix et qui tient la route ! ( Le prix c’est un critère important aussi quand on voit les prix en magasin pour un tissu fin comme du papier…)

L’idée de base, je vous invite à la découvrir sur le blog de La vie ordinaire d’une bretonne, je me permets pas de piquer son image pour la mettre ici mais vous pourrez comparer mon inspiration et ma réalisation.

Pour créer mes 2 déguisements, j’ai acheté :

  • 2 tee shirts blancs à 2€ pièce. Ils viennent de chez Kiabi et je les ai pris dans le rayon garçon car c’est plus difficile de trouver des tee shirts unis au rayon fille (ou alors le tee shirt uni est un peu plus élaboré et un peu plus cher, arnaque pour un tee shirt à découper).
  • de la feutrine dans 3 couleurs différentes
  • des feuilles de papier coloré dans 3 couleurs (j’ai essayé de prendre les mêmes couleurs)
  • de la colle pour tissu

J’en ai eu au total pour à peine 15€ en sachant qu’il me reste plein de feutrine, du papier et de la colle.

ETAPE 1 : Je découpe les ourlets de manche et du bas du tee shirt. J’ai conservé le bas du tee shirt en une pièce pour le réutiliser, vous verrez ensuite pourquoi.

ETAPE 2 : Je frange les manches et le bas du tee shirt. Si vous avez des ciseaux pour tissu ce sera nettement plus facile. A ce stade le look indien du tee shirt est déjà bien visible.

ETAPE 3 : Découper des formes variées dans la feutrine et les coller sur le tee shirt avec la colle pour tissu. Faire de même pour le second tee shirt. Pour ma part j’ai volontairement fait un assemblage différent, assorties mais pas identiques les Oursonnes !

Prendre soin à ce stade de la création de faire croire à sa fille que la colle doit sécher pour ne pas qu’elle enfile déjà le tee shirt ! (Cette étape peut être zappée suivant le caractère de l’enfant !)

ETAPE 4 : Découper des plumes dans le papier de couleur. Un conseil, prenez du papier en format A4 comme ça vous imprimez directement vos gabarits de plume sur le papier avant de découper. J’avais pris du papier plus grand que je ne pouvais donc pas passer dans l’imprimante.

ETAPE 5 : Récupérer le morceau de tissu du bas du tee shirt pour faire la couronne en y agrafant les feuilles.

Je ne savais pas trop si je laisserai comme ça avec le tissu apparent. Visuellement ce n’était pas du plus bel effet mais je cherchais pas à faire un truc parfait. Par contre là où ça m’embêtait c’est que ce n’était pas très rigide, j’avais peur que ça ne tienne pas.

Du coup j’ai mis du papier par dessus pour faire le tour de la couronne. Mais j’ai volontairement pas fait un tour de tête complet. C’est toujours une réalisation simple et rapide donc on continue en fixant avec des agrafes.

Comme vous pouvez le voir sur cette 2ème photo c’est en nouant le tissu qu’on accroche la couronne. L’avantage c’est que ça fait un tour de tête adaptable en taille et que ça tient mieux.

ETAPE 6 : Décorer la couronne avec de nouvelles pièces de feutrine. J’ai volontairement ciblé certaines des agrafes pour les cacher avec ma feutrine mais je n’ai pas tout caché (toujours ce truc de on s’en fout si c’est pas parfait).

Et voilà, la couronne est finie. J’ai recommencé de la même manière mais toujours assorti mais pas identique pour la seconde.

Au final, la réalisation des 2 costumes m’aura pris 4 à 5 heures je dirai donc cela est quand même vite réalisé en quelques jours.

Et le résultat final :

Désolée, pas de photo sur mannequin humain à mettre en public.

Merci d’éviter les commentaires de type c’est moche sous cet article car franchement, je suis fière de ma réalisation ! Oh et puis en fait, que chacun pense ce qu’il veut, ce qui compte c’est ma Grande Ourse qui s’est assise devant les costumes pour les contempler en disant « c’est trop joli » (oui la Petite Ourse elle, ne parle toujours pas, on a les enfants qu’on mérite, un bébé ours c’est silencieux !).

Et vous, en quoi étiez vous déguisé ou aviez-vous déguisé vos enfants ?