Publié dans T'as le droit d'hiberner, Tentatives de déshibernation

Protégé : [GROSSESSE] Premier RDV à 15 DPO (+ edit PDS)

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publicités
Publié dans T'as le droit d'hiberner, Tentatives de déshibernation

[GROSSESSE] Cette indicible peur

11,076 c’était le joli chiffre que tu pouvais lire dans mon dernier article si tu as eu le courage de t’y plonger. Mercredi, nous étions donc ce fameux jour 11,076. Le onzième jour de la phase lutéale, celui qui statistiquement voit débarquer les spottings. Après m’être bien cassée la tête à le sortir, ce chiffre, c’est sans surprise que j’ai constaté en allant me coucher que l’oracle rouge parlait.
Bon vois-tu, je suis une oursonne un peu bizarre qui n’a jamais ses règles la nuit. Donc spotts au coucher ne veut pas dire J1 le lendemain. Au mieux on peut se retrouver avec une reprise des spotts le lendemain mais un J1 faut pas trop rêver. Il aime à se faire désirer.
Le lendemain jeudi, pas de surprise en constatant que ma tempé avait chuté de 37,2°C à 37°C, il fallait bien que la baisse s’amorce. Mais jeudi point de spottings. Toujours un petit peu de cette couleur spotting brunie. Qu’il faudrait presque une loupe pour la détecter si je n’étais pas une experte aguerrie.
Vendredi, hier, la tempé remonte (37,1°C), je me dis pfff encore un cycle qui va s’éterniser comme si c’était pas assez long d’avoir déjà une première phase allongée de 12 jours (ovu J26). Culotte en état stable. Je dis à mon Barbu que, selon la tempé du lendemain (si stable ou à la hausse), je ferai un test comme ça on déjoue le psychologique et rien que pour t’emmerder DN t’envoie les pétasses dans la foulée.
Ce matin, en lisant le 37,2°C sur le thermo, la décision se confirme, je teste. Et puis le test a affiché 2 barres…
Aucun ressenti dans ma tête, je vais voir mon Barbu qui dort encore, le lui dit. Il saute pas de joie, pas plus que moi et puis de toute façon là il dort encore. Il m’a prise un peu dans ses bras, j’ai pas pu m’empêcher de me mettre à pleurer. De joie ? Même pas.
De P E U R.
La trouille, l’angoisse, l’appréhension tout ce que tu veux. Celle qui te replonge un an en arrière où le premier ++ plein de joie et d’espoir se finissait en fausse couche longue à évacuer. Celle qui fait que tu n’oublies pas que, déjà à ce moment-là, ces maudits spottings étaient là.
Ces deux barres sur un TG, on les a tant attendues et puis au final on n’arrive même pas à s’en réjouir. Naïvement, je désirais un  nouveau TG ++ mais sans spottings. Loupé. Ils sont légers donc je ne pars pas défaitiste mais le scrutage de culotte n’est pas prêt de cesser. Comme l’an dernier, ce n’est pas parce que j’ai passé cet étape du test positif que j’arrive à me dire que je suis enceinte. Ça bloque, cette donnée ne remonte pas jusqu’à mon cerveau. Je n’y arrive pas, je ne réalise pas, ces mots ne semblent pas être les miens.
Je suis désolée de présenter un post plein de crainte, peur, trouille quand cela ne devrait être que joie, espoir, optimisme. On se refait pas. On refait pas son passé. Mais je sais que c’est pas juste de ma part de dire ça. Je m’efforce donc de pas consacrer de temps à ma tête et ses peurs, je l’écoute pas. Et j’essaie de me concentrer à la place sur mon corps, pour ne pas lui insuffler de mauvaises ondes qui ne feraient qu’empirer les choses.
Contactée dès ce matin, ma chère MmeDouceur est revenue vers nous cet après-midi. On la voit demain. Il n’y aura bien sûr rien à voir mais elle prend au sérieux mon souci de thyroide, il faut m’adapter mon dosage de Lévothyrox au plus vite pour que je ne craigne pas la fausse couche. Elle m’a aussi fait commencer les ovules de progestérone que je prenais pas puisque j’étais sur un cycle de pause.
Je sens que mon post est brouillon, je ne suis même pas sûre d’avoir réussi à vous dire tout ce que j’avais en tête. Mais ma tête est un peu chiffonnée.  Désolée.
PS : Y a-t-il eu un problème avec la fonction com sur mon blog ces derniers temps ? (si souci, pouvez-vous m’avertir par mail ?)
Publié dans Tentatives de déshibernation, Vie imparfaite au pays des Ours

Le petit mot avant la pause

Une semaine sans nouveau message. C’est pas trop dans mes habitudes ça. Mais je ne me suis pas forcée. Ça évite de publier des billets sans intérêt, quand y a rien à dire, y a rien à dire !
Alors qu’est ce que j’ai fait cette semaine ?
J’ai lu et partagé plein de mails avec ma binômette, ça a commencé à causer lecture puis PMA puis relecture et puis on n’en finit pas et c’est très bien comme ça !
J’ai fait le ménage et les courses (et c’est même pas encore fini) en prévision de l’arrivée de mes parents.
J’ai fait la connaissance de Tortue la tortue. Je pensais vraiment pas que ces bêtes là dormaient autant !
J’ai cuisiné, toujours en préparation de la venue de mes parents. Des cookies, des madeleines et puis des muffins en prévision, à nous les petits goûters !
J’ai découvert le monde obscur (mais si vaste) de la blogo lecture, préparé un article actualités pour novembre avec tout plein de titres qui donnent envie.
Et puis j’ai aussi un peu compté. De J14 la semaine dernière nous voilà donc à J21 aujourd’hui. Oui on peut compter tout ça, le bac S ça aide ! Et alors que certaines (veinardes va!) auraient déjà passé là les 3/4 de leur cycle, je suis à la traîne, je reste bloquée en première phase : attendre l’ovulation. Et s’arracher les cheveux à tenter de la repérer. 
Je m’attendais quand même à mieux pour ce cycle. Mes statistiques se cassent la binette. Cette année avait de bons résultats, des ovus à J15, 16 ou 17 (sous traitement), 18 ou 19 (au naturel). Mais là on va peut être finir l’année comme on l’avait commencé ? Une ovu à J51 comme en janvier / février ? Oh la joie d’être OPK…
Allez positivons, J51 c’est dans un mois, le 20 novembre. Ça va venir vite non ?