Publié dans T'as le droit d'hiberner, Vie imparfaite au pays des Ours

Tiens te voilà toi !?

Qui que v’là que je ne pensais même plus à lui et qui arrive en douceur sans fanfares ni trompettes ?

J’ai dénommé RDC le killer, monsieur le Retour De Couches. (2 mois après fin de l’allaitement, c’est correct)

Ben voilà alors j’ai ovulé y a 2 semaines, youpi tralala boum. Et… même pas que je suis tombée enceinte en « C1 » par ovulation magique.

T’inquiète Josette, j’ai pas chialé, j’ai juste eu un moment de surprise en constatant la couleur qu’avait pris le PQ du boulot. (Ils en achètent du blanc, sont chouettes !)

Bon, bien, maintenant, on note, nous sommes le 8 décembre donc 8 décembre + 28 jours = règles le 5 janvier. Le cycle sera-t-il gentillet mignon à se conformer aux 28 jours ? Moi j’y crois pas mais bon on va lui laisser une chance hein !

Voilà donc à suivre chez Madame Ourse, l’évènement 2015 : que deviennent les cycles d’une OPK après naissance d’une Oursonne ? Ça en jette comme programme non ?

Publicités
Publié dans T'as le droit d'hiberner

Retrouvailles avec Dr Cougar

Ce midi, j’avais RDV avec Dr Cougar pour la visite post-natale. Dr Cougar, je n’en ai pas tant parlé ici parce que cela fait 2 ans que je ne l’avais pas vue. Je l’ai donc juste évoquée au début de mon blog dans notre parcours. Je l’appelle ainsi parce qu’elle a une bonne cinquantaine (soixantaine ?), qu’elle est ultra bronzée (comme les vieilles peaux dans le Sud sauf qu’on n’est pas dans le Sud), qu’elle est très féminine et prend soin d’elle, habillée semi chic semi vulgaire (pour son âge)(enfin c’est mon avis car le Barbu ne l’a pas trouvée vulgaire…).

Dr Cougar, je la vois depuis 2007 je dirais, à la base pour le suivi basique RDV annuel + prescription contraception. A cette époque, je la trouvais un peu froide et pas sympa (surtout quand elle commentait mon chiffre sur la balance et son évolution d’une année sur l’autre (gloups)). Puis lors de l’arrêt pilule et avec mes cycles qui ont très vite cafouillé, elle m’a prise en charge, vite et bien. J’ai vraiment apprécié qu’elle me force pas à attendre un an d’arrêt pilule et qu’au contraire elle admette sans tarder que j’avais un souci. Avant mon départ pour l’étranger, j’ai fait 5 ou 6 cycles de stim avec elle. Et on est vite devenues intimes ! C’est ainsi que sa secrétaire m’appelait par mon prénom, croisait les doigts pour moi quand je repartais après le déclenchement d’ovulation. Et Dr Cougar elle même et devenue vraiment sympa avec moi.

Pendant mon expatriation, j’ai donné des nouvelles par mail. J’avais donc annoncé ma première grossesse en 2012 (très vite donc avant de savoir qu’en fait de grossesse il n’y avait qu’œuf clair). La secrétaire m’a réécrit après la DPA de cette grossesse pour avoir des nouvelles… Et j’ai annoncé très tardivement la seconde grossesse, comme on dit « chat échaudé craint l’eau froide ».

Bref, aujourd’hui je la revoyais pour le RDV post natal. L’Oursonne n’ayant pas voulu boire le biberon avec son papa avant de partir, c’est avec les pleurs en bruit de fond que j’ai fait le trajet jusqu’au cabinet de Dr Cougar… Et j’ai été bien obligée de prendre la salle d’attente pour un espace allaitement… Heureusement il n’y avait pas d’autres patientes parce que, je le sais bien, sur le créneau de midi, Dr Cougar réserve ses RDV au suivi des PMettes. Et ça me foutait les jetons de devoir exposer mon nibard et le bébé bienheureux de se jeter dessus devant ces femmes qui aimeraient tant être à ma place.

Quand Dr Cougar m’a appelée, l’Oursonne était toujours ventousée à mon nichon, je me suis donc levée et dirigée vers elle sans pouvoir lui tendre la main. Qu’à cela ne tienne, elle m’a fait la bise !

On a parlé de mon accouchement, elle m’a posé diverses questions puis on en est venues à l’examen. Je n’avais pas eu de frottis depuis (?) 3 ans peut être et j’ai donc renoué avec la très plaisante pose du spéculum (ça m’avait pas manqué !). Elle a profité de « l’examen interne » pour tester mon périnée et, oh joie !, m’a dit qu’il était nickel et que je n’avais pas besoin de la rééducation. QUOI ? Moi l’anti sport, l’allergique au muscle, je n’ai pas un périnée en loques ? Non mais pinces moi je rêve là !

Pour continuer dans les bonnes nouvelles, la cicatrice de la déchirure est elle aussi toute belle. Et j’ai même échappé au suspense de la balance ! (du coup même pas eu l’occasion de me vanter d’avoir perdu tous les kilos pris pendant ma grossesse).

Après ça, je lui ai posé la question qui me tenaillait sur le retour de couches. Car je suis déjà au taquet et prête à disséquer mes futurs cycles. Je me fais sûrement des fausses joies à espérer avoir des cycles normaux et à croire naïvement que la grossesse a peut être tout réparé. (t’as le droit de me rappeler que c’est pas le monde des bisounours ici). Je lui ai donc demandé, au delà de quel délai après fin de l’allaitement, il faut s’inquiéter de ne pas avoir de règles. Et, comme je le redoutais, elle m’a répondu qu’il n’y avait vraiment pas de loi et que cela pouvait être très variable d’une femme à l’autre.

Donc, tant pis, qui vivra verra ! Mais j’ai bien senti que je pouvais la contacter si rien ne reprenait. Et comme je lui ai dit ne pas vouloir reprendre de contraception, elle m’a dit de revenir la voir quand et si je voudrais repartir sur des cycles « aidés ».

Je tiens à dire que, pour le moment, je me rencarde juste sur les éventualités pour la suite. Car aujourd’hui, j’ai une petite fille de bientôt 2 mois qui fait mon bonheur et je n’en suis pas (encore ?) à pleurer sur mes difficultés pour retomber enceinte. Je sais que mon corps aime hiberner, que ce serait trop beau d’avoir des cycles tout beaux, tout réguliers alors que cela n’a jamais été le cas même dans mon adolescence. Je pose juste les pierres pour l’avenir, parce que, oui, on souhaite avoir un autre enfant. J’ai toujours voulu 2 enfants au minimum et l’infertilité n’a pas changé le programme.

Nous n’avons pas de date en tête à compter de laquelle on veut vraiment être dans des essais actifs pour avoir un autre bébé, déjà car le Barbu va aller passer quelques mois à l’autre bout de la France et aussi parce que c’est quand même bien de profiter d’abord à fond du bonheur que la petite Oursonne a amené sous notre toit. Mais je suis quelqu’un qui aime savoir où je vais (dans la mesure du possible) donc voilà, les retrouvailles avec Dr Cougar m’ont permis de me rassurer sur le fait qu’elle sera là demain, si besoin.

Publié dans T'as le droit d'hiberner

[GROSSESSE] J-1 et RAS

Aujourd’hui je te la fais courte. C’est J-1, je suis toujours en mode couvade.

Le Petit Habitant m’a fait un peu de souci ce matin, je guettais vraiment ses mouvements mais en fait il se tapait juste une belle grasse mat et m’a fait une java tardive (genre 11h30 !). Je fais ma maso et l’encourage dès qu’il tape dans le col à coups de « oui bébé c’est bien là la sortie!! ». Oui t’as le droit de dire qu’on devient vraiment con en fin de grossesse.

Rien de spécial à dire, demain à 9h on en saura peut être plus avec le monitoring. J’espère toujours bien évidemment débarquer à la mater avant et éviter ce monitoring mais … seul l’avenir nous dira ce qu’il en est.

Quoi qu’il en soit, ce sont bien mes derniers moments de baleine ourse PB que je vis là. J’ai donc demandé au Barbu de faire les dernières photos il y a quelques jours et j’ose vous la mettre ici. Je ne vois pas vraiment la différence en fait avec les fois d’avant donc j’aurais tendance à dire que mon ventre ne grossit plus (en même temps ça vaut mieux vu comme il a craqué déjà).

DSC08850b

 

Sinon tu crois que je vais accoucher avant qu’on soit en août quand même ou pas ?? (Biquette on sait tu as parié sur novembre !)

Publié dans T'as le droit d'hiberner

[GROSSESSE] J-2 ou quand l’impatience nous gagne

Ciconia me l’a bien dit hier « t’hibernes l’Ourse ». J’avais même pas fait le lien mais oui on peut le dire, après les ovaires ayant hiberné plus de 2 ans, c’est le Petit Habitant qui décide de se mettre en mode hibernation in utero…

Honnêtement, je commence à péter un boulon pour être cash. Pour tout un ensemble de choses.

Déjà c’est pas la forme aujourd’hui car comme pour le premier monitoring, le second m’a valu douleurs dorsales +++, d’où une mauvaise nuit où j’avais en plus certainement la vessie tellement comprimée là dedans que j’allais aux toilettes avec une envie pour une goutte. Donc ce matin c’est fatigue, dos en compote et … retour de la chaleur. Il m’en a pas fallu plus pour que les larmes coulent d’elles mêmes. Ouais je sais ça fait très chochotte mais c’est comme ça.

A côté de ça, ben avec le Barbu, on s’ennuie ! On est chez mes parents et on ne fait rien d’autre qu’attendre que notre petit miracle se décide. On lui en veut pas de se sentir bien au chaud, de vouloir profiter encore mais voilà, on n’a rien d’autre à faire cette semaine. Si on était chez nous bien sûr ce ne serait pas pareil mais là on tourne en rond… Alors le Barbu tout à l’heure m’a massé énergiquement le ventre, ça m’a bien tiré et c’était pas agréable du tout, il essaie un peu de faire descendre le Petit Habitant vers la porte de sortie. Mais bon à part 2 contractions et un massage pas agréable, ça ne m’a rien fait. Bon de toute façon s’il y avait des recettes magiques pour faire venir la naissance ça se saurait.

Enfin, je suis focalisée sur le temps qui passe, certainement à tort mais bon je me retrouve comme lors des essais où je me disais « faut que mes règles arrivent avant telle date sinon c’est mort » ben là c’est le même genre, si la naissance a lieu au pire le 26 au terme, c’est chaud chaud pour être sortie de la mater le 30 et prendre la route pour Village sur Mer avec le Barbu… Sans compter le déclenchement pratiqué à J+4 par la clinique toute neuve qui tomberait donc ce fameux 30 juillet où le Barbu m’abandonnerait.

Ma mère me dit qu’il faut pas que je me stresse pour ça, c’est facile de le dire on sait bien. Je ne maîtrise rien, je dois attendre et voir si chaque élément va bien se caler à côté des autres ou non. Je sais qu’on trouvera des solutions à tout, le passé de Pmette nous a appris cela. Mais il n’en reste pas moins que l’attente n’est jamais simple. Je m’agace aussi facilement de ce qu’on peut me dire « fais ce que tu as à faire » (=accoucher), « t’es encore là toi? » etc… Heureusement je ne suis pas harcelée par les commentaires de ce type mais bon un seul suffit à me saouler dans la mesure où oui je porte ce bébé en moi mais non je ne décide de rien, il n’y a que lui qui peut dire « bon allons voir à quoi ressemblent mes parents ».

Je crois aussi que je m’étais trop faite à l’idée que j’accoucherai avant terme. Et que là c’est le retour de bâton, J-2 et toujours là. Je vais les kiffer au moins quand elles vont venir mes premières vraies contractions de travail, voyons le positif !

Publié dans T'as le droit d'hiberner

[GROSSESSE] Monitoring N°2 à J-3

Nous sommes allés comme prévu ce matin passer notre second monitoring. Je ne m’attendais pas trop à ce qu’on me garde, j’ai bien moins de contractions ces derniers jours que je n’en avais la semaine dernière.

Verdict : disons 4 contractions sur les 30 minutes, 2 pas senties, une très faible et une ressentie sans qu’elle soit un poil douloureuse. Pas d’examen du col « inutile comme je n’ai pas de contractions » dixit la SF, tension OK, poids aussi.

Evidemment, on a pris le chemin de la maison, ça ne servait à rien de traîner à la clinique toute neuve !

Quand je suis rentrée à la maison, mon père m’a regardée de son air mi-amusé mi-excédé en me disant « c’est quand que tu vas pondre ? ». J’ai rigolé et pensé fort à vous, il était raccord lundi à me parler de vêlage et aujourd’hui on évolue vers la ponte. 😉

La journée n’est pas encore finie mais je doute que nous ayons la chance de découvrir notre Petit Habitant pour célébrer nos noces de froment… Tant pis, il n’y a que lui qui décide de sa date… En attendant, il va bien, il gigote toujours pas mal, il a eu le hoquet pendant le monitoring, du coup c’était encore plus rigolo d’entendre ça plus les coups qu’il foutait dans la sonde !

La suite : un nouveau monitoring samedi matin mais directement en salle d’accouchement pas avec ma SF. Et s’il s’avère qu’ils ne me gardent toujours pas à ce moment-là, on négociera fort pour le déclenchement car habituellement pratiqué à J+4 cela tomberait pour nous LE jour où le Barbu doit prendre la route pour Village sur Mer (à 600km) afin de gérer notre réemménagement…

Etat d’esprit du Barbu et son Ourse : résignés mais de plus en plus impatient de découvrir la bouille de la future reine d’Angleterre* !!!

* Si t’as pas compris le pourquoi de cette appellation, les explications sont dans les commentaires d’hier.