Publié dans Non classé

Petit manuel d’éducation approximative

Je suis une vraie adepte de l’éducation approximative. Et je ne le savais pas ! Probablement que vous aussi vous êtes ce parent là, non ? Alors lisez !

Quatre Enfants

Capture d’écran 2018-01-05 à 10.13.57.png

J’en ai parlé souvent sur le blog, je suis une adepte de l’éducation approximative. Parce qu’entre Marcel Rufo et Isabelle Filliozat, une troisième voie est possible, je propose aujourd’hui de remettre à plat les notions de base de la méthode éducative que j’ai adoptée avec mes enfants. En effet, nous sommes à priori assez nombreux.ses à la pratiquer quotidiennement, mais aucune publication ni aucun guide sur cette méthode alternative n’est disponible. Grave erreur à mon avis. Il y a un marché sur le créneau. Alors aujourd’hui je tente à ma petite échelle de combler le vide en posant ici quelques principes fondamentaux de l’éducation approximative :

View original post 965 mots de plus

Publicités
Publié dans Non classé

[TAG] Sunshine Blogger Awards

Ouaouh 3 articles en 1 semaine, 2018 commence très fort. J’ai été taguée par Nanou, voici mes réponses

Si tu étais une émission / série de télé, tu serais… Pourquoi ?

Dure question, je regarde tellement peu la TV…. Je dirai Chasseurs d’apparts qui est l’émission que je suis le plus. Par extension j’adore toutes les émissions sur le thème de l’immobilier : recherche appartement ou maison, Maison à vendre ou, comme Nanou, Côté maison.

Si tu étais un objet du quotidien, tu serais… Pourquoi ?

Un livre évidemment !!! Quelle question ! La réponse est tellement évidente, non ?

Si tu étais une chanson de Brassens, tu serais… Pourquoi ?

J’ai tellement peu de culture musicale…. et pourtant, Brassens m’évoque mon père. C’est un artiste que mes parents écoutent beaucoup et j’ai précisément devant les yeux avec cette question mon père qui chante « gare au gori-i-i-iiiiilllleeeuh ». Désolé si c’est mal imité.J’adore le rythme de cette partie de la chanson.

Si tu étais un genre littéraire ou cinématographique, tu serais… Pourquoi ?

C’est pas très chouette de me restreindre à UN genre littéraire. Sans être une vraie touche à tout, il y a pas mal de choses que j’aime lire. J’hésite vraiment entre les romans contemporains ou les romans historiques. Je ne choisis pas car j’aime « voyager » culturellement et je trouve donc important de varier.

Côté cinéma en revanche, je passe mon tour, je n’ai pas mis les pieds dans un cinéma depuis Camping. Le 1 ! Donc … 2006….

Si tu étais un auteur littéraire, tu serais… Pourquoi ?

Là sans hésitation je serai un auteur contemporain ! Je ne veux pas citer de nom mais je serai un auteur simple, cool, ayant des relations de proximité avec ses lecteurs, quelqu’un de rigolo avec qui l’échange se fait en toute facilité. Je pense à des auteurs comme Carène Ponte, Virginie Grimaldi, Olivier Norek. Échanger sur les réseaux sociaux avec eux est un vrai plaisir !

Si tu étais un paysage, tu serais… Pourquoi ?

Je serai un joli bord de mer breton. Sous le soleil tant qu’à faire car oui ça existe ! Pour preuve cette photo prise en juin dernier.

Si tu étais une position de yoga, tu serais… Pourquoi ?

Je ne connais strictement rien au yoga…

Si tu étais une épice/un aromate, tu serais… Pourquoi ?

Nous cuisinons très peu avec des épices et aromates. C’est un tort car ça apporte beaucoup. J’aime le curry. Et la menthe fraîche aussi. J’en avais eu qui poussait de façon sauvage dans mon jardin et dans une salade de fruits : un délice !

Si tu étais un dessert, tu serais… Pourquoi ?

Bizarrement il n’y a aucune évidence qui m’apparait en terme de dessert alors que j’aurais eu du mal à choisir en plat salé. Mais pourquoi pas un simple gâteau au chocolat ? On ne s’en lasse jamais non ?

Si tu étais un autre blog, tu serais… Pourquoi ?

Je serai le blog de Madame Pimpin. Avec son style bien à elle que j’adore. Mais version 2018 qui continue à poster donc ! 😉

A mon tour de taguer. Pour essayer de ne pas faire doublon, je vais citer simplement MarieAnd et Tittounett.
Publié dans Non classé

1,2,3 … et revoilà les OPK !

Tiens, tiens, tiens, ça faisait longtemps que je n’avais pas parlé d’OPK ici, pourtant, c’est quand même eux qui sont les stars de mon blog à la base, ces chers OPK sans qui je n’aurais jamais découvert la blogo PMA !

Lorsque je suis tombée enceinte de la Petite Ourse, je n’avais pas repris de contraception depuis la naissance de la Grande Ourse, c’est donc en 2011 lorsque nous nous sommes mariés et qu’on a attaqué les « essais bébé » que j’ai dit adios à ma pilule et …. assez rapidement dit bonjour les OPK. En effet, mon corps a grave cafouillé dès le 3ème cycle et je me suis retrouvée à faire un bilan d’infertilité en moins de 6 mois.

Par choix et compte tenu de nos circonstances de vie personnelle qui nous ont amené à vivre éloignés lors de la 1ère année de la Grande Ourse, nous avons opté pour l’absence de contraception. La Petite Ourse en a profité pour faire son effet de surprise et s’annoncer sur un cycle sur lequel je n’aurais rien parié. Et voilà que j’étais Gertrude.

Avec 2 ans d’écart entre nos 2 Ourses et un miracle, il était hors de question de rejouer le jeu du no contraception. D’autant plus que si j’adorerais vivre une 3ème grossesse, je me sens complète avec mes 2 filles et il n’y a donc aucun projet de 3ème bébé. Dès la fin de ma 2nde grossesse, je m’étais donc renseignée sur la contraception. Pas très envie de reprendre la pilule et surtout hyper envie de « profiter » du côté cycles archi longs d’une OPKette pour avoir le moins de J1 possible.

J’ai donc opté pour un stérilet au cuivre donc no hormonal qui allait laisser mon corps continuer à hiberner tranquillou. La gynéco me l’a posé hors retour de couches dans la mesure où il aurait été bien impossible de prévoir la date du RDC. Déjà que je ne peux pas parier sur la durée de mes cycles… Je suis donc sous stérilet depuis début octobre et mon RDC a déboulé le 27 novembre alors que la Petite Ourse avait déjà plus de 4 mois.

Et puis, hop, dans ma tête j’étais lancée pour mes cycles longs habituels donc aucune fixette sur le calendrier et du « oh c’est J28 ». Mais en fait, surprise, un 1er cycle qui se ramène 30 jours après le premier.

Et puis un second cycle de 28 jours… Heu what ?

Et un 3ème cycle de 36 jours. Non mais oh c’est pas du tout le deal là, j’ai pas signé pour ça moi c’est quoi ce délire ? Ils sont où mes cycles longs ?

A ce moment là, le Barbu me sort « t’es peut être devenu une poule pondeuse ». [RIRE JAUNE]

Et puis, 1 cycle, 2 cycles, 3 cycles, 30 jours, 28 jours, 36 jours. Le printemps arrive, pas de J1, les semaines passent pas de J1.

Et hop J68 et …. tadaamm … un J1. Ah mais vous étiez donc là mes braves OPK, je me doutais bien que vous n’aviez pas totalement disparus ! Ouf me voilà rassurée.

1,2,3, et revoilà mes OPK. Miliette, la grossesse ne m’a pas réparée, ou alors réparée une fois et re cassée ensuite! Je précise pour ta mère et ses stats hein !

Maintenant, à J2, la question va être, prochain J1 pendant les vacances ? Chiche hein ?!

Publié dans Non classé

… Et demain

Comme je vous le disais la dernière fois, aujourd’hui on va parler d’avenir. Parce que… je me demande quel va être le devenir de mon blog. Alors pas de panique, non je ne pars pas. J’ai envie de rester, continuer à vous lire et continuer à écrire. Mais soyons honnêtes, mes chers OPK ont finalement fait un bon boulot et je me dois de leur dire merci.

Parce que oui, aujourd’hui j’ai 2 petites filles en pleine santé qui font notre bonheur (et notre fatigue) chaque jour.

Parce que ces OPK que j’ai maudits si longtemps m’ont finalement offert cette casquette de maman que je rêvais de revêtir.

Parce que, très franchement, j’adore mes filles, j’ai adoré être enceinte mais les 1ers mois d’un bébé je n’ai aucune envie de les revivre. Aujourd’hui j’aspire à des projets tout bêtes. Me reconnecter à ma vie, profiter de chaque jour, voir mes Oursonnes grandir, prendre du temps pour moi et pour mon couple.

Je ne souhaite pas de 3ème enfant, je me sens déjà tellement chanceuse d’en avoir 2. Je tourne la page de la maternité, mes OPK sont d’ailleurs désormais sous stérilet. Si DNLP pouvait donner leur chance désormais à celles qui sont encore dans l’attente… Si tu m’entends DN…

Du coup voilà, si vous arrivez ici en découvrant en titre de mon blog ‘Oh joie mon OPK’ alors que je ne parle plus d’infertilité, alors que j’ai d’ailleurs gertrudé pour ma 2ème Oursonne, je trouve que ça colle pas. Pour autant, j’ai pas envie de déménager en créant un nouveau blog, j’ai déjà 4 blogs actifs sous WordPress ça suffit comme ça.

Je pense donc que je vais tenter de donner une nouvelle direction à ce blog, en conservant les 284 articles qui y figurent déjà en hommage à ce parcours qui nous a amené notre famille, avec des étapes difficiles que je ne renie pas puisque la fin est si belle.

Mais bon, y a une grosse réflexion à faire car je sais pas comment faire fonctionner le blog demain. J’ai envie de parler de ma vie de maman car vous accueillez plutôt bien les articles sur ce sujet mais je veux pas d’un blog qui ne soit que ça. Car je ne suis pas que ça moi même. Mais honnêtement, je parle pas beaucoup d’autre chose. Enfin ici du moins car il y a ma vie de lectrice et ma vie de future femme bionique sur 2 autres blogs.

Mon SNU persiste un peu et du coup pour le moment je n’ai que les questions du devenir du blog et pas les réponses. Une chose est sûre, je cherche un nouveau titre et une nouvelle déco. Tout ça sera donc mis en place …. bientôt… quand j’aurai eu un éclair de génie sans doute.

Si vous en tant que lectrice il y a des sujets qui vous tentent, des billets qui vous ont plu et que vous aimeriez revoir, dites moi tout !

Publié dans Non classé

[100% PB] En attendant de te connaitre

J-12. Je m’impatiente. Il me tarde de te connaitre.

De savoir si tu es il ou elle. Et donc quel prénom tu porteras.

De découvrir ton visage, de voir tes yeux me fixer.

De revoir un Barbu dont les émotions débordent, lui qui à mon grand regret ne s’intéresse pas du tout à ta vie un utero, à ces rondeurs qui témoignent de ta présence en moi.

De découvrir une Oursonne grande soeur. Gros chamboulement en perspective. J’y ai tant pensé à cette fratrie depuis que je t’attends.

Hier, je caressais la peau si tendue de mon ventre en ressentant les petits bouts de toi, essentiellement fesses et pieds que tu pousses ici ou là. Tu es en moi donc nous sommes en fusion tous les deux mais je deviens frustrée. C’est ton petit corps tout entier que j’ai envie de caresser. Sentir tes doigts se refermer autour du mien. Chatouiller un pied. Caresser une petite jambe dodue (oui je t’imagine dodu déjà). Et surtout embrasser tes joues. Te respirer. Bref être toujours en fusion avec toi mais si différemment.

Il me tarde cher petit Coloc. Je ne me plains surtout pas de te porter. Je suis si reconnaissante à mon corps de t’avoir offert ce bel écrin pour grandir comme il l’a fait si bien déjà pour ta grande soeur avant toi. Moralement et physiquement, c’est une 2ème très belle grossesse qui s’achève.

Je suis prête. J’ai hâte. Te sentir tout chaud contre moi. Te voir agrippé à mon sein. Mais aussi un peu avant ca sentir ta progression pour venir au monde et t’y aider. Je suis plus que prête. Aujourd’hui, demain, après demain, je te guette.